your shopping cart

  1. No products in the cart.

BalzacBazaar est une marque de prêt-à-porter ainsi que d’objets de la maison, conçue dans une démarche éco-responsable. Notre objectif principal est de faire connaître une alternative au commerce de masse et à la production industrielle, qui n’est pas sans conséquence, tant sur le plan social qu’écologique. Nous oeuvrons  pour une mode plus éthique, respectueuse de l’être humain, des valeurs du travail et de l’environnement.

 

“Une mode sans victimes économiques, sans cadences infernales, qui ne déshabille pas l’une pour habiller l’autre.“

Kroeusna Khaou

 

Face à la déferlante de nouveaux produits de consommation dont nous sommes la cible au quotidien, nous avions envie de prendre le temps de concevoir nos produits, de mûrir notre réflexion sur le choix des matières, des couleurs et des finitions des biens que nous vous proposons, ainsi que sur le processus-même de fabrication de nos produits.

Pour cela, nous avons cheminé à l’instar des standards de la société actuelle : mettre en avant nos artisans, nos producteurs, est la ligne de conduite que nous avons choisie, car c’est avec eux que l’histoire commence. Pour cela, il nous a fallu réinventer du tout au tout les codes du sourcing, de la production et de la distribution classique, telles que nous les connaissions, afin de revenir à des techniques artisanales, trop souvent tombées en désuétude.

Créer des ponts entre les personnes afin que chacun trouve sa place, initier une production raisonnée, à taille humaine, donner de l’importance à la qualité des relations, dans un univers de partage et de mutualisation des connaissances, telles ont été les étapes de notre nouveau mode de création et de production.

Ce processus de fabrication, initié par nos « néo-artisans », permet à tous les acteurs d’être fiers de leur travail mais également d’être rémunérés de façon juste, afin de leur permettre de vivre de leur passion, la création. Des filatures qui réalisent notre tissus jusqu’aux couturières de nos ateliers solidaires, tout en passant par nos teinturières végétales, toute cette chaîne a été scrupuleusement mise en place, en corrélation avec nos valeurs morales & éthiques. Le travail de nos néo-artisans est l ‘expression de leur patience ; derrière chaque produit, vous découvrirez une personne, un savoir-faire et une histoire unique.

 

 

 

De la même manière, il nous semblait impensable d’utiliser pour nos produits des matières polluantes pour l’environnement ou nocives pour les personnes qui les traitent et les utilisent.  Notre engagement est d’arriver à une production raisonnée, et cela passe également pas le choix de nos matières premières.

 

Pour la partie textile, nous utilisons principalement des fibres de coton biologique, de soie et de lin. Nous employons pour nos vêtements des fibres naturelles parfois artificielles(comme le modal, issu du bois), mais  nous bannissons totalement les matières synthétiques telles que le polyester (matière désastreuse car issue de l’industrie pétrochimique). Quant à nos produits tricotés, nos élevages d’animaux sont choisis avec la plus grande attention. Nous veillons à ce que les processus de tonte soient les plus doux possibles et, que les animaux vivent en parfaite harmonie avec la nature. Les teintures de nos tissus et laines sont végétales, réalisées de façon artisanale avec fleurs et écorce tinctoriales. Nos produits peuvent donc comporter certaines irrégularités, qui témoignent de l’histoire de leur créateur, cependant, les nuances que nous obtenons grâce à ces processus sont uniques, belles et lumineuses.

 

« Les plus belles couleurs sont celles de la nature. »

Laura Chantebel

 

Il nous tiens à coeur de travailler avec des matériaux nobles, mais également avec le moins d’étape de fabrication possible, et en limitant la distance entre les étapes de fabrications de nos produits. Tout cela, dans une dynamique de sauvegarde de l’environnement.

 

Le fondement de la société de consommation trouve aujourd’hui ses limites face aux défis environnementaux. D’ailleurs, La prise de conscience collective a déjà permis d’engager des démarches de réduction des déchets. Cependant, l’univers de la mode ne saurait cacher plus longtemps l’horreur humaine et environnementale qui se cache derrière ces vêtements vite achetés, vite mis et vite jetés.

Collections aux rythmes effrénés (croisière, pré-collection, collection commerciale… au total, on passe de deux collection par an à plus de 8 par marque !), perpétuel renouvellement de l’offre produit, multiplication des tendance éphémères -et qui dit « tendance » dit temps limité- l’univers de la fast-fashion permet de produire et diffuser dans des temps records des collections sans cesse renouvelées. Au-delà de la tristesse consumériste de cette industrie, la surproduction induit également de nombreux gaspillages et une prolifération croissante de déchets.

Aussi, à nos yeux, un changement de rythme était necessaire. Plus lent, plus durable, plus humain aussi. Nous ne souhaitons pas rentrer dans la spirale de la fast-fashion, ni faire une course au profit. Nos produits sont soignés et bien finis, le temps que nous avons mis à les concevoir est précieux, c’est ce qui leur donne de la valeur. Nous ne fonctionnons pas par tendances, ni par collection, car nous estimons que même quelques mois plus tard, nos produits sont toujours au goût du jour, vous incitant ainsi à consommer de manière plus sélective, plus raisonnée.

« Chaque fois que vous dépensez de l’argent, vous votez pour le type de monde que vous voulez »

Anna Lappé

Une partie de nos produits provient également de l’économie circulaire, via la revalorisation textile. Nous collectons les anciens vêtements en viscose (fibre artificielle), les lavons et taillons à l ‘intérieur de nouvelle pièces, toutes neuves, toutes belles, prêtes à être vendues. Cette logique d’up-cycling nous permet d’éviter le gaspillage des ressources tout en assurant la satisfaction du consommateur.

L’économie circulaire concrétise l’objectif de passer d’un modèle de réduction d’impact à un modèle de création de valeur, positive sur un plan social, économique et environnemental. Elle rompt avec le schéma traditionnel de production linéaire, qui va directement de l’utilisation d’un produit à sa destruction, auquel il substitue une logique de “boucle”, où l’on recherche la création de valeur positive à chaque étape.